TwitterOn FacebookGoogle PlusYoutubeRSS

HomeRun de Philips le test !

Après avoir assisté à la soirée de présentation très bien mise en scène du 1er robot aspirateur de Philips  le Mercredi 16 Juin, nous avons eu le privilège de rentrer chez nous avec un compagnon sous le bras du nom de HomeRun.

Nous voici donc en mesure de vous fournir notre test détaillé.

Premières impressions au déballage

Après avoir manipulé longuement le Navibot de Samsung et le eClean EC01 d’Agait, le HomeRun parait beaucoup plus lourd 1kg de plus et plus épais malgré un seul petit centimètre de différence. Le design est sobre, gris, une touche de jaune et un gros par choc en caoutchouc. Le HomeRun présente cependant un écran d’affichage agréable, et comme le Navibot en plus de son aspiration, il est muni de 2 brosses latérales et d’une brosse principale accompagnée d’une raclette qui agrippe toutes les petites particules sur le sol.

On remarque également une petite brosse devant la roulette de direction, qui lui évite l’accumulation de débris dans le roulement.

Un boutton ON/OFF sous l’appareil nous oblige à le retourner pour le mettre sous contact, bouton semblant donc inutile, puisqu’il peut se mettre en marche à partir de l’écran sur le dessus de l’appareil.

Nous procédons maintenant à l’ouverture de son bac à poussière, qui à une capacité de récupération des débris de 600ml, ce qui est donc très bien pour un robot aspirateur, cependant le filtre nécessite 9 opérations pour être nettoyé,  plus l’utilisation d’un aspirateur ordinaire pour venir à bout des débris déposés sur le filtre.

Le nettoyage de la brosse principale est très rapide, facile à enlever et a nettoyer grâce à une brosse fournie, prévue à cette effet.

Le Homerun est équipé d’une batterie Li-Ion , ce qui est une première en matière de robot aspirateur. Ces batteries ont l’avantage d’avoir une capacité massique plus élevée, alors qu’elle sont plus petites. Elles sont cependant plus longues à recharger 3h pour le Homerun et ont un prix plus élevé.

Une nouveauté, un port USB ajouté, non pas pour écouter votre musique en direct de votre MP3, mais il vous permettra de mettre à jour le logiciel intégré à votre robot. Innovation ou Complication?

Mise en marche du HomeRun

70 db plutôt silencieux comme le Roomba pour un aspirateur. Doté du Systématic Mapping, fort proche du système Mapping de Samsung, qui grâce à sa caméra permet au HomeRun de prendre des photos du plafond pour ainsi créer une carte précise de la pièce ou il se trouve, un itinéraire le plus efficace possible est ainsi établi, de plus il se souvient des zones qu’il a déjà nettoyé et ne repasse pas une seconde fois dessus.

Il est équipé de 20 capteurs, ce qui lui évite tout contact avec mur, objets, meubles. Cependant lors de notre test, il y a tout de même eu contact avec différents objets.

Une télécommande toujours la bienvenue chez les robots aspirateurs, qui permet de ne jamais se baisser. HomeRun se dirige donc à distance, mais ne va pas en marche arrière malgré une flèche dirigée vers le bas présente sur la télécommande.

Il conserve les fonctions dites désormais « basiques » pour un robot aspirateur, telles que la programmation, la détection des escaliers, le retour automatique sur sa base de chargement, ou encore le nettoyage de tous types de sols.

Dommage qu’il ne soit pas équipé de murs virtuels, appréciés si vous souhaitez que votre robot se charge que d’une seule pièce.

4 Modes d’aspiration

Les nouveautés:

Mode Moquette, un mode apprécié puisque le HomeRun peut venir à bout des moquettes de 20mm d’épaisseur.
Mode Relief, qui permet au HomeRun de nettoyer des tapis épais de 15mm, ce qui n’est pas vraiment une nouveauté puisque la plupart des robots aspirateurs sur le marché ont naturellement cette fonction.

Présents sur d’autres robots aspirateurs:

Automatique le robot nettoie intelligemment à partir de son Systemic Mapping
Localisé ( connu sous le nom de SPOT sur Roomba)

Ressemblance Plutôt troublante avec l’ICLEBO pas vraiment connu pour cause de son prix élevé 950 euros en moyenne.

Philips à apparemment remis à jour ce robot aspirateur sortie en 2008, en gardant son design et en y ajoutant de nouvelles fonctions telle que le Systematic Mapping.

Les points forts du HomeRun sont certainement le fait qu’il soit robuste, sa facilité d’utilisation, un démontage rapide des petits éléments à nettoyer (plus de vis) mais également sa mise en scène marketing réussie! Ces autres spécificités sont du déjà vu, avec un prix beaucoup plus élevé que les autres robots aspirateurs, prévu à 700 euros, disponible en septembre 2010.

Il ne se montre donc pas plus performant que les autres robots aspirateurs sur la marché comme Le Navibot ou la gamme des Roomba.

Tableau des caractéristiques du HomeRun


« 

 

15 réponses à to “HomeRun de Philips le test !”

Laisser un commentaire